Agrégateur de flux

Les pipelines du jihad

Poste de veille - 23 avril 2014

 

Les pétrodollars financent les islamistes du Québec, qu'il s'agisse de l'organisation des Frères musulmans (via le Qatar) ou des Khomeinistes (via l'Iran).

 

Le Qatar, un petit émirat richissime en raison de ses importantes ressources en pétrole et gaz naturel, est la principale source de financement des Frères musulmans.

 

  Géographiquement isolé dans une petite péninsule du Golfe persique, le Qatar compte sur l'exportation de gaz naturel pour financer les activités des Frères musulmans.

 

Le Qatar possède la troisième plus grande réserve de gaz naturel de la planète (après la Russie et l'Iran); et il est le plus grand exportateur de gaz naturel liquéfié au monde. 

    L'émir du Qatar (à gauche) avec Qaradawi, la plus haute autorité des Frères musulmans en matière de charia     «Nous espérons avoir un gazoduc allant du Qatar vers la Turquie», a dit l'émir du Qatar, Hamad bin Khalifa al-Thani.     Le Qatar tient à construire un pipeline vers la Turquie, afin d'acheminer son gaz naturel vers le marché européen. Des pipelines sont déjà en place en Turquie pour recevoir le gaz, mais le régime de Bachar al-Assad en Syrie bloque le passage. En 2010, Assad a refusé que le Qatar construise un gazoduc passant par la Syrie pour rejoindre la Turquie. Depuis lors, le Qatar et la Turquie cherchent à faire tomber le régime Assad afin d'installer au pouvoir une division des Frères musulmans.     Le Gazoduc arabe (source)

 

La Syrie et la Turquie avaient commencé à intégrer leurs réseaux respectifs de gazoducs, les liant au Gazoduc arabe actuellement en place, et planifiant l'extension de ce dernier à partir de la ville d'Alep (en Syrie) jusqu'à Kilis (en Turquie), pour rejoindre le pipeline de Nabucco.
 

  En 2009, la proposition du Qatar de mettre en place un pipeline vers l'Europe via l'Arabie saoudite et la Turquie en passant par le pipeline Nabucco (en rouge) a été envisagée, mais l'Arabie saoudite a bloqué toute construction sur son propre sol.  

 

Le régime Assad de Syrie a signé, en 2010, une entente de 10 milliards $ avec l'Irak et l'Iran visant à construire un réseau de trois pipelines capables de desservir l'Europe, et qui permettrait d'acheminer plus de gaz que Nabucco. Depuis, la Turquie et le Qatar, deux pays alignés liés au projet de califat des Frères musulmans, parient lourdement sur la chute du régime Assad en Syrie.

La Confrérie des Frères musulmans est animée par le projet politique de restaurer le califat perdu depuis la chute de l'empire Ottoman en 1924. Mais ce projet ne pourra s'actualiser sans la mise en place éventuelle d'un réseau de pipelines capables de souder ensemble l'Égypte, la Jordanie, la Syrie, le Liban, l'Irak et la Turquie, - et sans que le Qatar ne puisse exporter ses vastes réserves de gaz naturel vers le marché européen (actuellement dominé par Gazprom,  la méga-corporation contrôlée par la Russie de Poutine).

 


 

Assad a refusé de signer un accord proposé par le Qatar en vue de l’installation d’un pipeline partant du North field au Qatar et traversant l'Arabie saoudite, la Jordanie, la Syrie et la Turquie, en vue d'approvisionner les marchés européens – tout en contournant, crucialement, la Russie. Assad a justifié son refus en invoquant «la protection des intérêts de son allié russe, qui est le premier fournisseur de gaz naturel à l'Europe».

- Dr Nafeez Ahmed, in The Guardian

 


 

Tant que le régime Assad demeure en place, le projet d'un pipeline du Qatar vers la Turquie ne pourra voir le jour. C'est l'une des raisons pour lesquelles le Qatar finance activement des rebelles en Syrie.  

  Le minuscule État du Qatar, riche en pétrole, a dépensé 3 milliards de dollars au cours des deux dernières années, soit beaucoup plus que tout autre gouvernement, pour soutenir la rébellion en Syrie.   - Roula Khalaf and Abigail Fielding-Smith, Qatar bankrolls syrian revolt with cash and arms  

 

Le régime de l'Arabie saoudite, hostile au Qatar et aux Frères musulmans, oeuvre aussi à remplacer le régime Assad par un nouveau gouvernement qui lui permettrait de contrôler davantage la distribution de gaz et de pétrole dans la région.   D'un autre côté, la Russie a intérêt au maintien du régime Assad, puisque celui-ci s'est évertué à bloquer les flux de gaz naturels de l'Arabie saoudite et du Qatar vers l'Europe, assurant ainsi de plus grands profits pour la Russie, qui contrôle Gazprom.    La Russie-Gazprom détient actuellement un avantage stratégique sur l'Europe en tant qu'elle est son plus grand pourvoyeur externe de gaz naturel. Les revenus de la Russie-Gazprom diminueraient substantiellement si le projet de gazoduc Nabucco se réalisait.    

  Gazprom est au cœur de la stratégie géopolitique de l'État russe (actionnaire majoritaire de Gazprom), qui, depuis que Poutine y a consolidé son pouvoir, fonctionne comme une méga-corporation, dont Poutine est le CEO. Gazprom est devenue l'icône de cette fusion entre l'appareil d'État russe et la corporation.   Gazprom est la plus puissante multinationale du monde dans le domaine de la production et de la distribution de gaz naturel. Premier fournisseur de l’Union européenne, la corporation possède le plus important réseau de gazoducs du monde. Gazprom génère plus de 40 % des recettes de l’État russe. Et les gisements qu'elle exploite renferment environ 30 % des réserves mondiales connues. Extrêmement diversifiée, Gazprom oeuvre aussi dans le nucléaire, les transports, la finance et les médias.

 

Si le régime Assad tombe, ce serait bon pour l'Arabie saoudite ou le Qatar, mais ce serait mauvais pour la Russie.

 

Le Premier ministre turc Erdogan, sympathique au projet de califat des Frères musulmans, rêve de faire de la Turquie la jonction énergétique entre l'Orient et l'Europe. Toute l'architecture de sa sécurité énergétique dépend aujourd'hui du gaz de la Russie et de l'Iran. Or, via un pipeline, Erdogan aimerait relier son territoire au Qatar, avec lequel il partage le projet politique des Frères musulmans.

 

La rivalité autour d'un réseau à venir de pipelines fait apparaitre trois axes qui se livrent la guerre pour le contrôle du transport des ressources énergétiques du Moyen-Orient vers l'Europe:

1. Le Qatar et la Turquie, contre le régime Assad, contre l'Arabie saoudite, pour les Frères musulmans;

2. La Russie protégeant les intérêts de Gazprom, pour le régime Assad, le Hezbollah et la République islamique d'Iran;

3. L'Arabie saoudite, contre le régime Assad, contre le Qatar, et contre l'Iran.

   

“Racial profiling” against illegal Somali Muslims in Kenya, which has a “dangerous policy of exclusion”

Can’t exclude Muselmaniacs. No matter how much trouble they cause, no matter how many throats they cut, no matter how many times they bomb us, we can’t exclude them. Kenya: The perils of...

Houston: Muslim arrested for making terroristic threats and displaying hoax bomb after four-hour standoff at Walmart

Jihad Watch - 23 avril 2014
America, here is your future. Here is the future you have chosen by electing leaders who are — alm0st to a man or woman — willfully ignorant about the nature and magnitude of the jihad threat, and complacently trusting that a Muslim community in the U.S. that is largely under the control of the Muslim […]

The Obama regime is redefining what success means as it fails on all fronts

Obama warns Burma over “ethnic violence” Not a word about Mohammedan atrocities all over the world. For the Obamster, Buddhists who try to protect their country from invading Bengali...

FRANCE: ‘There Is a Clash of Civilizations’

French Philosopher Finkielkraut: ‘There Is a Clash of Civilizations’ Interview Conducted by Mathieu von Rohr and Romain Leick (DER SPIEGEL) French society is under threat, argues...

The Moroccans That Infuriate the Dutch

by Timon Dias/Gatestone Institute “If Lady Justice is truly blind, she will prosecute all of us or none of us. I hope none of us.” — Geert Wilders, MP and Leader of the Party for Freedom,...

Jihadists now control secretive U.S. base in Libya

Jihad Watch - 23 avril 2014
Why is this a big deal? The U.S. was arming al Qaeda in Libya, so why should anyone be upset that it has taken over this base? In fact, Barack Obama and John Kerry should fly over to Libya forthwith and hand it over to al Qaeda leaders in a nice ribbon-cutting ceremony. Anything less, […]

Video: Has Germany Gone Nuts?

EuropeNews - 23 avril 2014

Akif Pirinçci is a Turkish-German fiction writer who has turned to social-political criticism in his latest book. If he were not an immigrant, he would probably have been prosecuted for his scathing denunciation of Modern Multicultural Germany’s obsession with feminism, sexual perversion, and immigration.

43 Percent Agree With Fewer Moroccans

EuropeNews - 23 avril 2014

Half of all Dutch people agree with Geert Wilders’ opinion that there should be fewer Moroccans in the country. This comes from research that the PVV requested pollster Maurice de Hond to

Erdogan Attacks 'Parallel State's Blackmail Tapes'

EuropeNews - 23 avril 2014

Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan on Tuesday attacked those behind recent leaks as being a "parallel state," and in doing so revealed they hold numerous

German rapper turned Islamist militant killed in Syria suicide attack

EuropeNews - 23 avril 2014

A German former rapper who joined jihadists fighting in Syria has been killed in a suicide bombing carried out by rival fighters. Denis Mamadou Cuspert, who rapped under the name

Turkey university cancels panel on gays 'immoral' by Hezbollah

EuropeNews - 23 avril 2014

A Turkish university cancelled a panel on gay rights after it came under harsh criticism from Islamic extremists who branded the event as "immoral", a liberal daily reported Monday.

Turkey’s Armenian syndrome

EuropeNews - 23 avril 2014

Al Monitor 23 April 2014
By Fehim Tastekin

On April 20, a solemn couple lit candles and prayed in a church in Derik, a town near Turkey’s ancient city of Mardin, that has come to symbolize religious peace. They were there all alone, for the Surp Kevork Armenian Church has neither a bishop nor any parishioners but them.

First Islamic academic center opens in Switzerland

EuropeNews - 23 avril 2014

The Swiss Islamic Shura Council has launched the first Islamic research center in the European nation; "The Islamic Sciences Institute." Abdullah Nicholas Blancho, board member of the

Hundreds protest MB death sentences in Bosnia

EuropeNews - 23 avril 2014

More than 200 demonstrators gathered in the Bosnian capital to protest against the death penalty for 528 members of the Muslim Brotherhood in Egypt. The crowds chanted slogans

Tony Blair urges British intervention against Islamic extremists around the world

EuropeNews - 23 avril 2014

Tony Blair will call on Britain today to back “revolution” against anti-Western interests in the Middle East and beyond to combat the growing threat of radical Islam. In a significant

Hamas, Abbas’s PLO announce reconciliation agreement

Jihad Watch - 23 avril 2014
Netanyahu said that Abbas “chose Hamas and not peace. Whoever chooses Hamas does not want peace.” Indeed. But this is nothing new. Mahmoud Abbas said on March 15, 2013: “As far as I am concerned, there is no difference between our policies and those of Hamas.” And what are those Hamas policies? “Israel will exist […]

Islam's Religious War With Everyone

EuropeNews - 23 avril 2014

AINA 23 April 2014
By Daniel Greenfield

Few divides are as impossible to bridge as those of religion. You either believe or you don't. When it comes to Islam, non-Muslims are expected to take its goodwill on faith. If you believe your eyes and ears, Islam and violence go together like peanut butter and jelly. But if you believe Muslims and their spin doctors with academic degrees, Muslims are the victims of other religions.

France to present plan to fight jihadist threat Read more: France to present plan to fight jihadist threat

EuropeNews - 23 avril 2014

Authorities aim to use schools and local community leaders to intercept those being radicalized. France will unveil a plan to stop the stream of French youths joining jihadist groups in Syria

When Muslims renounce their faith

EuropeNews - 23 avril 2014

Fearing ostracism by their family, or even death, many former Muslims keep their disbelief secret. A German organization offers support to people who leave Islam for another religion